Nuits Pianistiques : une édition qui ouvre des horizons

Ouverte à Chisinau le 21 Juin à l’occasion de la Fête de la Musique, la XVIIème édition du festival des Nuits Pianistiques de Moldavie – Mer Noire s’est achevée le 6 juillet à Tiraspol devant un public enthousiaste.

Un évènement de notoriété internationale qui promeut la scène moldave, de jeunes artistes et des talents émérites

Cet évènement majeur de l’agenda culturel moldave a accueilli cette année encore près de 4 000 spectateurs lors de cinq concerts donnés à la Philharmonie Nationale et à la Salle d’Orgue de Chisinau, ainsi qu’au Palais de la République de Tiraspol.

Le Festival des Nuits Pianistiques de Moldavie – Mer Noire est organisé par l’Alliance Française de Moldavie, avec le soutien de l’Ambassade de France et de partenaires, en l’occurrence cette année, TV5MondeOrange Moldavie, et les glaces Sandra.

Le français Michel BOURDONCLE, professeur de piano au Conservatoire d’Aix-en-Provence, pianiste, fondateur et directeur artistique du Festival, de l’Académie et du Concours international des Nuits pianistiques d’Aix-en-Provence, et le moldave Valentin DONI, chef d’orchestre, compositeur et interprète, ancien directeur de la Philharmonie Nationale de Moldavie et ancien directeur artistique de la Salle d’Orgue de Chisinau, aujourd’hui chef permanent de l’Orchestre symphonique de la Philharmonie de Bacau en Roumanie, sont à l’initiative, avec l’Alliance Française, de cet évènement d’envergure internationale qui désormais rythme chaque année les soirées estivales moldaves en accueillent de nombreux artistes talentueux.

Tous deux se sont d’ailleurs retrouvés sur scène à Chisinau cette année.

GRIGORII MOSEICO ET JONATHAN BENICHOU OUVRENT LE FESTIVAL SUR UNE PREMIÈRE

C’est Son Excellence M. Pascal LE DEUNFF, Ambassadeur de France en République de Moldavie, qui a inauguré, à la Philharmonie Nationale de Chisinau, cette édition 2019 des Nuits Pianistiques.

Un premier concert qui a marqué les esprits puisqu’il a été donné à Grigore MOSEICO, chef de Tiraspol, de diriger pour la première fois l’Orchestre Symphonique de la Philharmonie Nationale de Chisinau en proposant un très beau programme de musique française avec des oeuvres de Berlioz, Debussy, Franck et Saint-Saëns.

Le pianiste français, Jonathan BENICHOU, soliste invité, qui apprécie de se produire en Moldavie, a pour sa part à nouveau séduit le public présent par ses interprétations.

Jonathan BENICHOU, qui a des racines moldaves – ses grands parents étant nés à Tiraspol et Chisinau -, a ainsi également fortement contribué à la symbolique de cette soirée qui a donné aux organisateurs le souhait d’aller encore plus loin de la la prochaine édition en réunissant enfin sur scène un orchestre mixte des musiciens de Chisinau et de Tiraspol.

L’initiative, qui a déjà été évoquée à Tiraspol à l’issue du concert de clôture, serait un beau symbole pour la XVIIIème édition d’un Festival qui sera aussi marqué par la célébration, en 2020, du 250ème anniversaire de la naissance du compositeur Ludwig van Beethoven.

DE LA PHLHARMONIE À LA SALLE D’ORGUE : SOIRÉE DES GRANDES SEXTETTES

Le deuxième concert, le 25 juin, a vu se succéder deux œuvres majeures de la musique classique de chambre composées par Mikhail GLINKA et Felix MENDELSSOHN. À cette occasion, Valentin DONI (Moldavie/Roumanie) a évolué comme contrebassiste aux côtés de plusieurs solistes internationaux : Evgeny STARODUBTSEV (Russie), Laurent CAMATTE (France), Anush NOKOGOSYAN (Arménie),  Lola CROITORU, Radu CROITORU et Vladimir ANDRIES (Moldavie).

Magnifique projet musical démontrant une fois la dimension internationale du Festival et l’excellente collaboration entre artistes venus d’horizons et de cultures différents.

LE PETIT PRINCE – MUSIQUE POUR ORCHESTRE

Le concert du 29 juin, toujours à la Salle d’Orgue de Chisinau, a réuni une fois de plus une salle pleine, venue écouter, en première en Moldavie, l’oeuvre inédite « Le Petit Prince – Musique pour orchestre », composée par Thierry HUILLET, pianiste et compositeur français. Les protagonistes de cette soirée ont été, aux côtés de Thierry HUILLET PRÉSENT à Chisinau à cette occasion, Clara CERNAT, excellente violoniste française d’origine roumaine, Nicolae JELESCU, acteur moldave, et l’Orchestre National de Chambre dirigé par le chef d’orchestre Cristian FLOREA (Roumanie/Allemagne).

  • Découvrez ici l’interview très touchante de Thierry HUILLET et Clara CERNAT donnée à l’occasion de ce concert qui a coïncidé avec le 119ème anniversaire de la naissance d’Antoine de Saint-Exupéry, auteur de ce chef d’œuvre littéraire universalement connu.
UN CONCERT DÉDIÉ À LA CÉLÉBRATION DU PARTENARIAT ORIENTAL

Le Festival s’est poursuivi le 3 juillet à la Salle d’Orgue de Chisinau en  présence des Ambassadeurs de France, d’Allemagne et de Pologne qui célébraient, en cette occasion, le 10ème anniversaire du partenariat oriental par les pays du Triangle de Weimar (France, Allemagne, Pologne).

Lle chef Valentin DONI a dirigé l’Orchestre National de Chambre de Chisinau ainsi que les solistes Michel BOURDONCLE (France),  son fils Nicolas BOURDONCLE, jeune pianiste de grand talent, Patrice CHALLULAU, pianiste et compositeur français ainsi que Sofja GÜLBADAMOVA, virtuose pianiste russe et allemande.

Le programme a ainsi réuni des œuvres musicales classiques majeures des compositeurs issus de ces trois pays (Bizet, Chopin, Beethoven) mais également, en première absolue, le concerto pour 2 pianos, piano électrique et orchestre écrit par Patrice CHALLULAU, en présence du compositeur.

CLÔTURE DU FESTIVAL À TIRASPOL

Enfin, c’est à Tiraspol, en présence de l’Ambassadeur de France, dans la très belle salle du Palais de la République, que les Nuits Pianistiques de Moldavie – Mer Noire ont offert leur dernier concert.

L’Orchestre Symphonique de Tiraspol, dirigé par Grigorii MOSEICO, a accompagné Michel BOURDONCLE  dans une excellente interprétation du Concerto pour la main gauche de Maurice Ravel, et la talentueuse Sofja GULBADAMOVA qui a majestueusement interprété le concerto n° 5 « L’Empereur » de Ludwig van Beethoven .

L’orchestre symphonique de Tiraspol a également interprété la Bacchanale extraite de l’opéra « Samson et Dalila » de Saint-Saëns et l’ouverture « Coriolan » du même Ludwig van Beethoven.

Ce concert a permis de souligner qu’il s’agissait également du 10ème anniversaire de l’extension du Festival à Tiraspol.

  • Tous les concerts organisés à Chisinau ont été soit diffusés en direct sur la chaine nationale de télévision Moldova 2, soit enregistrés pour diffusion ultérieure sur la chaîne nationale de télévision Moldova 1.
  • Les albums photographiques de chaque concert peuvent être consultés sur la page Facebook de l’Alliance Française de Moldavie.