Dynamiser les pratiques de l’oral en classe de FLE

Dynamiser les pratiques de l’oral en classe de FLE

Une nouvelle formation consacrée la la dynamisation des pratiques de l’oral en classe de FLE  vient d’être organisée par l’Association des Professeurs de Français en Moldavie avec le soutien  de l’Ambassade de France, de l’Alliance Française de Moldavie et des professeurs du Lycée Prometeu de ChisinauCette formation animée par Halyna KUTASEVYCH s’est déroulée les samedi 7 et dimanche 8 décembre derniers.

UNE FORMATRICE EXPERTE

Halyna KUTASEVYCH est diplômée en philologie romane, maître de conférence au département de philologie romane et de traduction à l’Université nationale Yuriy Fedkovych de Chernivtsi en Ukraine. Elle est également formatrice à Francophonia à Nice en France. Son intérêt majeur pour les activités orales s’est étendu à la motivation et à la participation des apprenants à travers la dynamique de groupe, l’imagination et la créativité. Nombreuses sont ses expériences, puisqu’elle a eu l’opportunité d’animer des formations en Ukraine, France, Grèce, République Tchèque, Turquie, Biélorussie et Roumanie.

L’ORAL, UN ATOUT INDISPENSABLE

Cette formation centrée sur l’oral a attiré plus de 30 professeurs de français (10 de l’Alliance Française de Chisinau, 10 des lycées de Chisinau et 10 du Lycée Prometeu). Quatre grands thèmes ont été abordés.

Le premier reprenait l’intitulé de la formation, en insistant sur des activités brise-glace afin d’instaurer un climat de confiance entre les élèves et le professeur et sur les différents types de production orale possibles en classe de FLE.

Les professeurs se sont ensuite exercés à utiliser des supports conventionnels autrement afin d’optimiser le temps de parole des apprenants. Des conseils ont été dispensés sur comment gérer et animer la classe, comment varier les activités d’apprentissage et les modalités de travail.

Dans la troisième partie de la formation, Halyna KUTASEVYCH  a proposé aux professeurs des activités interactives et ludiques en déclinant différents types de jeux (jeux de rôles, dramatisation, improvisation, simulation globale, jeux de grammaire, jeux en équipe…), afin d’être sûr que le support soit adapté aux apprenants.

Enfin, les professeurs se sont intéressés à répondre à une dernière question : comment favoriser la compréhension et l’interaction orales. Elles ont réfléchi aux techniques et aux modalités de travail pour susciter l’intérêt des apprenants et l’envie de comprendre.

UNE FORMATION RÉUSSIE

Ces deux journées de formation auront été bénéfiques pour les professeurs de français, qui repartent avec de réels outils à exploiter dans leurs salles de cours avec leurs apprenants. Elles ont également été récompensées par un diplôme, attestant leur participation à la formation.