Alliance et Ambassade : soutien à la coopération universitaire

Alliance et Ambassade : soutien à la coopération universitaire

Malgré le contexte sanitaire, le développement des coopérations universitaires entre la République de Moldavie et la France est l’un des objectifs que poursuivent l’Ambassade de France et l’Alliance Française. Des moyens sont prévus au titre de la programmation annuelle. Ils ont pour vocation d’initier des contacts et des échanges, encore trop limités, entre universités françaises et universités moldaves.

Le renforcement des coopérations universitaires entre nos deux pays doit permettre d’accompagner les nécessaires évolutions des universités moldaves, de soutenir les filières existantes attractives, en particulier certaines filières francophones. La dimension francophone étant privilégiée, la réflexion et le travail partenarial avec l’AUF sont privilégiés, de même que la capacité d’inscrire les projets dans le cadre des priorités de la coopération européenne.

Un appui renouvelé au projet EUPROIN

C’est ainsi que l’Alliance Française de Moldavie et l’Ambassade de France appuient, aux côtés de l’Union Européenne qui intervient au titre du programme Erasmus+, le projet Jean Monnet – Support aux associations dans les études pour l’intégration européenne et la protection de la propriété intellectuelle (EUPROIN) depuis 2020. Ce projet qui s’étalera jusqu’en 2022, est porté par l’Association pour la culture juridique Henri Capitant Moldova.

Le projet a pour objectifs de :

  • Renforcer les capacités institutionnelles de l’Association Henri Capitant pour la culture juridique et du principal partenaire du projet, l’Agence nationale de la propriété intellectuelle (AGEPI) afin qu’ils deviennent des points de référence pour la mise en œuvre du nouveau cadre de la propriété intellectuelle en République de Moldavie ;
  • Accroître la coopération entre les différentes parties prenantes moldaves dans le domaine de la protection des droits de propriété intellectuelle (DPI) pour améliorer le service public et, enfin, encourager le dialogue entre les universités et les décideurs
  • Accroître la disponibilité des ressources scientifiques et des résultats de la recherche dans le domaine des études sur la protection des droits de propriété intellectuelle en République de Moldovie ;
  • Améliorer enfin la compréhension par l’UE des véritables problèmes de développement et des tendances concernant la protection des droits de propriété intellectuelle en République de Moldavie.
Défis et perspectives du développement de la Propriété Intellectuelle dans l’UE et en République de Moldavie

La Conférence Jean Monnet organisée le 12 Mars dernier, était orientée autour des défis et perspectives du « Développement de la Propriété Intellectuelle au sein de l’Union Européenne et de la République de Moldavie ».

L’évènement s’est ouvert par les interventions des partenaires du projet, Rodica CRUDU, Professeur d’économie à l’Académie des Études Économiques de Moldavie (ASEM) et Coordinatrice du projet EUPROIN, Dorin CIMIL, Président de l’Association de Culture juridique Henti Capitant Moldova, Natalia MOGOL, Directrice Générale adjointe de l’Agence d’Etat pour la Propriété intellectuelle en République de Moldavie (AGEPI), et Alexandre CHAVANNE, chargé de mission linguistique, correspondant Campus France à l’Alliance Française en Moldavie.

Lors de la session plénière sont également intervenus Jose Maria GIL-ROBLES, Président honoraire du Mouvement International Européen et de l’Université EuroMéditerranéenne, Andreas HEINEMANN, Professeur de Droit à l’Université de Zurich, Julien PENIN, Professeur d’Economie et de Gestion à l’Université de Strasbourg, Mathilde PAVIS, Maître de conférence en Droit à l’Université d’Exeter. Les thèmes de l’intégration européenne et de la sauvegarde de la propriété intellectuelle, des stratégies de brevets et de droit à la concurrence, des possibilités d’innovation et des risques liés au phénomène des brevets et enfin de l’impact de l’intelligence artificielle sur les droits d’auteur ont été successivement abordés par les intervenants.

La journée s’est poursuivie autour de trois tables-rondes consacrées à la « compétition, propriété intellectuelle et croissance économique : interférences et défis », à la « propriété intellectuelle pour le soutien aux industries créatives », et enfin à « l’intégration européenne et protection de la propriété intellectuelle ». Cette dernière table-ronde était animée par Dorin CIMIL et Olesea PLOTNIC, professeure habilitée de Droit et Directrice de la Filière Universitaire Francophone de l’Université d’Etat de Moldavie, également Secrétaire Générale de l’Association Henri Capitant Moldova.