Assemblée générale : malgré les crises…

L’Alliance Française de Moldavie a organisé, le 17 mars, son Assemblée Générale Annuelle en présence du Président de l’Association, Alexandru MUNTEANU et de Son Excellence, M. Graham PAUL, Ambassadeur de France en République de Moldavie et Président d’Honneur de l’association.

Après la crise sanitaire, la crise énergétique, la crise ukrainienne est désormais annonciatrice d’une dégradation de la situation économique dans le pays.

UN CONTEXTE INCERTAIN QUI APPELLE UNE SURVEILLANCE

Dans ce contexte incertain, la gestion rigoureuse de l’association, ses fondations solides, la capacité d’adaptation et la mobilisation de son équipe ont permis de maintenir, en 2021, un niveau d’activité suffisant pour couvrir son fonctionnement, poursuivre son développement – une nouvelle annexe de l’Alliance a ouvert ses portes à Cahul cette année avec le soutien de l’Ambassade de France et du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères – mais aussi conduire sa programmation culturelle, linguistique, universitaire et de promotion programme de l’enseignement supérieur français. Toutes les ressources prévues ont été dépensées ou engagées et certaines actions qui n’ont pas pu être mises en œuvre ont été remplacées conformément aux priorités de l’Ambassade.

Cependant, le risque inflationniste auquel est confronté le pays oblige l’association à accorder une attention soutenue à l’exercice 2022, même si l’activité des cours et des examens a repris sa croissance après la crise sanitaire.

Malgré tout, l’Alliance française en Moldavie s’apprête à fêter ses 30 ans cette année et reste optimiste quant à l’avenir.

RENFORCEMENT DES RELATIONS BILATÉRALES ENTRE LA FRANCE ET LA MOLDAVIE

Cet optimisme se fonde sur ses nombreux projets mais aussi sur la solidité du partenariat entretenu avec l’Ambassade de France, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et les différents opérateurs de la coopération française, qui inscrivent désormais leur action dans un contexte de renforcement des relations bilatérales entre la France et la République de Moldavie, mais aussi d’accélération du rapprochement européen du pays.

L’appui à l’enseignement et à la promotion de la langue française, notamment en faveur des classes bilingues francophones, à la visibilité de la culture et des valeurs francophones et, enfin, à l’accompagnement du développement du pays par la mobilité étudiante et le renforcement de la coopération universitaire, demeurent des priorités majeures pour la coopération française en République de Moldavie,  et seront mis en œuvre par l’Alliance française de Moldavie.